• Claude François & Jean-Pierre Bourtayre - J.M. Rivat & F. Thomas
    Editions Isabelle Musique

    Dis, ça fait combien de temps
    Que tu n'as pas vu un peuplier
    Une fleur des champs ?
    Si tu as quelques chagrins
    Pour les oublier il y a toujours une gare, un train
    Change de ciel, viens voir la terre,
    Voir le soleil et les rivières

    Viens à la maison y'a le printemps qui chante
    Viens à la maison tous les oiseaux t'attendent
    Les pommiers sont en fleurs
    Ils berceront ton coeur
    Toi qui es tout en pleurs
    Ne reste pas dans la ville
    Viens à la maison y'a le printemps qui chante
    Viens à la maison tous les oiseaux t'attendent
    Près des grands étangs bleus
    Et dans les chemins creux
    On ira tous les deux oublier ce rêve facile.

    Le premier vent du matin sera ton ami
    Quand tu iras t'asseoir au jardin
    Et puis le temps passera et tu me diras
    Tout mon passé il est loin déjà
    Tu ouvriras une fenêtre
    Un beau matin, tu vas renaître
    Viens à la maison y'a le printemps qui chante
    Viens à la maison tous les oiseaux t'attendent
    Les pommiers sont en fleurs
    Ils berceront ton coeur
    Toi qui es tout en pleurs
    Ne reste pas dans la ville
    Viens à la maison y'a le printemps qui chante
    Viens à la maison tous les oiseaux t'attendent
    Près des grands étangs bleus
    Et dans les chemins creux
    On ira tous les deux oublier ce rêve facile.

    Viens à la maison y'a le printemps qui chante
    iens à la maison tous les oiseaux t'attendent
    Les pommiers sont en fleurs
    Ils berceront ton coeur
    Toi qui es tout en pleurs
    Ne reste pas dans la ville
    Viens à la maison y'a le printemps qui chante
    Viens à la maison tous les oiseaux t'attendent
    Près des grands étangs bleus
    Et dans les chemins creux
    On ira tous les deux oublier ce rêve facile.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique